MANNAHEIM Clan Carolingien

association médiévale
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FREYR dieu de la fertilité

Aller en bas 
AuteurMessage
thorolf

avatar

Nombre de messages : 103
Age : 40
Localisation : à mailleland proche du trésfond de Banonvillage
Troupe : Mannaheim terre des humains
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: FREYR dieu de la fertilité   Mar 12 Aoû - 12:38


Freyr est le plus important des dieux de la fertilité. Sa puissance virile
donne la vie à toute végétation. Il décide de la richesse et du succès des
hommes. Il est le dieu du ciel éclairé et du soleil et le maître des fées et
des lutins, il maîtrise la pluie et le beau temps. Son épée magique s’appelle
Mimming ; il peut se battre sans qu’il ait à la tenir dans les mains. Dans
son magnifique bateau, Skibladner, Freyr peut traverser mer et terre. Quand il n’en a pas l’utilité, le bateau peut se plier et se ranger dans une petite
bourse. Ses compagnons sont le verrat doré, Gullinbuste, et le cheval
Blodughuva. On vénère Freyr pour s’assurer d’une bonne récolte, de la
paix, du bien-être et d’une vie agréable pour le bétail. On sacrifie des
cochons et des chevaux en son honneur. Freyr épousa Gerd, une très belle femme géante. Elle s’est alors transformée de déesse d’hiver en déesse de printemps.
Freyr habite à Alvheim. Un jour Freyr alla s’asseoir dans le Hlithskjalf, la
haute tour d’Odin d’où l’on peut voir dans les neuf mondes. Comme Freyr
regardait en direction de Jotunheim, il vit une belle et grande demeure où se
tenait une jeune femme. Quand la jeune femme leva les bras pour ouvrir les
portes, ses bras brillèrent si vivement qu’ils illuminèrent le ciel et la mer.
Après cette vision, Freyr devint triste et taciturne. Il ne dormait plus et ne
parlait plus à personne, il ne prenait aucune nourriture ou boisson et tous
avaient peur de lui parler. Niord, son père, appela Skirnir, le domestique de
Freyr, et lui demanda d’aller parler à Freyr afin de découvrir la cause de ses
soucis. Skirnir consentit à le faire mais il s’attendait à se faire rejeter.
Skirnir alla chez Freyr et lui demanda les raisons qui le pousse à rester assis
en solitaire et avec le cœur lourd toute la journée dans la halle. Freyr répondit
que de si haut il avait vu les halls de Gymir et dans ces halls il avait vu une
jeune fille dont les bras étaient si brillants qu’ils ont illuminé la mer et le
ciel. Il lui dit que la jeune fille était devenue la plus chère à son cœur.
Mais Freyr savait aussi que les Ases voulaient que lui et cette géante restent
des étrangers. Freyr demanda alors à Skirnir d’aller à Jotunheim et de
courtiser cette femme pour lui. Skirnir demanda à Freyr de lui prêter son
coursier, son mystérieux anneau à la flamme vacillante et aussi son épée qui
combat les Trolls. Freyr accepta de lui prêter toutes ces choses et Skirnir se
mit en voyage. Skirnir alla à Jotunheim à la cour de Gymir. Il y avait des
chiens sauvages attachés à la porte de la clôture de la tonnelle de Gerda
(Gerd). Skirnir alla alors voir un berger qui était assis sur un monticule et
lui demanda comment il pourrait entrer chez Gerda. Le berger lui répondit qu’il
n’y avait aucun moyen de gagner les appartements de la gentille fille de Gymir.
Skirnir fit sauter son coursier par-dessus le mur de flamme puis parvint dans
la halle de Gymir. Gerda l’accueillit et demanda à sa servante de faire asseoir
l’étranger sous la tonnelle et de lui offrir de l’hydromel, bien qu’elle est pu
craindre quelque reproche de son frère. Gerda demanda à Skirnir s’il était un
elfe, un Ase ou un Vane, à quoi il répondit qu’il n’était aucun de ces êtres,
qu’il était venu seul par l’anneau de feu pour contempler les halles de Gymir.
Skirnir offrit à Gerda onze pommes d’or en l’échange de quoi elle devrait
consentir à dire qu’elle aimait Freyr et qu’il était le plus cher à son cœur.
Gerda répondit qu’elle ne prendrait pas les pommes juste pour faire plaisir à
n’importe qui et qu’elle ne demeurerait pas non plus avec Freyr tant qu’ils
seraient vivants. Skirnir lui offrit alors l’anneau d’or Draupnir pour qu’elle
consente à aimer Freyr, mais elle refusa encore, répondant qu’elle ne manquait
pas d’or dans la halle de Gymir. Skirnir menaça de lui couper la tête si elle
ne rapportait pas son amour pour Freyr. Gerda lui répondit que ni l’or ni la
violence ne pourrait la convaincre de faire quelque chose contre sa volonté.
Elle continua en lui disant que si Gymir, son père, était là, Skirnir serait
bon pour un combat à mort. Skirnir lui montra son épée et lui dit que cette
lame était l’une des plus fines du monde. Skirnir menaça alors d’ensorceler Gerda
en la rendant si laide que plus aucun homme ne lui adresserait le moindre
sourire ni ne lui déclarerait son amour. Elle deviendrait telle qu’elle
donnerait "une vision à glacer le sang" à tous les futurs
prétendants. Elle serait emprisonnée et aurait seulement du lait aigre de
chèvres puantes à boire. Gerda offrit alors de l’hydromel à Skirnir dans une
coupe de cristal et lui dit qu’elle consentait à être la femme de Freyr et
qu’elle le rencontrerait dans neuf nuits. Skirnir revint à la maison et rapporta
à Freyr la bonne nouvelle. Dans neuf nuits Gerda accorderait sa main à Freyr.
Ce dernier répondit qu’une nuit c’était déjà long, que deux nuits c’était une
attente insupportable et qu’il ne savait pas comment attendre plus longtemps.
Puis les noces eurent enfin lieu dans le temps imparti. Neuf nuits plus tard, symbole des neufs mois d’hiver nordiques, Gerda devint la femme de Freyr.
Revenir en haut Aller en bas
http://mannaheim.free.fr/
 
FREYR dieu de la fertilité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Freyr
» James Herriot : Toutes les créatures du Bon Dieu
» Panzer III et IV détruits dans le secteur Mont Dieu / Stonne
» Dieu ordonne...
» Dieu et les Religions.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MANNAHEIM Clan Carolingien :: Forum MANNAHEIM Terre des humains :: Mythes et legendes :: mythes scandinaves-
Sauter vers: